Revenir à Le club

Le village de Rulles

Source : http://www.habay.be
En 1097, Rulles est mentionné par écrit pour la première fois sous le nom « Ruris ». C’est aussi à cette période que la tradition situe au-lieu « Chaumont » à Rulles, une des plus anciennes églises de la région parfois appelée « l’église des Gaules ».

C’est à cette date que Rulles va connaître un développement certain.

Au XIIIème siècle, Rulles dépendait politiquement et administrativement des comtes de Chiny et de Bar. Quant à la paroisse, elle dépendait de Villers-sur-Semois.

Géographiquement, la rivière la Rulles servait à partager les terres du nord relevant du prévôt de Bologne, représentant du comte de Luxembourg, des terres du sud relevant du prévôt siégeant à Etalle, représentant du comte de Chiny et du comte de Bar. Ainsi, le seigneur qui acceptait la garde du château de Bologne (territoire de Habay-la-Neuve), étendait sa juridiction à de nombreux villages dont Rulles. Malgré ce morcellement de territoires, toutes ces seigneuries étaient garantes de la sécurité de la région, favorisant ainsi l’essor du commerce et le développement de nos villages.

En 1629, une forge est établie à Rulles, le long de la Mandebras par Jean Hacher.

La fonderie de Rulles était chargée d’approvisionner les deux affineries des forges de Mellier-Haut.
Celles-ci connurent des fortunes diverses jusqu’au début du XIXème siècle mais ne survécurent pas au déclin général des usines à fer de la vallée.

Au cours des siècles, les forges étaient les principaux pourvoyeurs de main d”uvre de Rulles.

Au XIXème siècle, Rulles était chef-lieu administratif et religieux dont dépendait Marbehan.

Au XXème siècle, l’activité principale dans le village était l’agriculture.